Les membres 2050Aujourd’hui

Fondation Kofi Annan

Institution signataire de la Charte 2050Aujourd'hui

Il y a plus de vingt ans, Kofi Annan avertissait : « La science nous dit que si nous ne prenons pas les mesures qui s'imposent maintenant, le changement climatique causera des ravages, même de notre vivant » et que « si aucune mesure n'est prise pour lutter contre le changement climatique, le développement durable ne pourra pas être atteint ». Nous avons attendu bien trop longtemps pour agir. Partout dans le monde, des jeunes sont déjà confrontés à l'impact de l'incapacité de nos dirigeants à réduire de manière significative les émissions de gaz à effet de serre. La Fondation Kofi Annan est donc très heureuse de participer à l'initiative 2050Today, qui se concentre sur des mesures de réduction immédiates, concrètes et continues. Nous ferons notre part !

Contribution à l'action climatique

La Fondation Kofi Annan s’engage fortement en faveur de l’action climatique, surtout parce que le changement climatique a des conséquences directes sur bon nombre des domaines sur lesquels la Fondation travaille, tels que la paix, la démocratie et la faim. La Fondation Kofi Annan est également activement impliquée dans la promotion de plusieurs feuilles de route pour l’action climatique, telles que l’Agenda 2030 pour le développement durable et l’Accord de Paris sur le climat. Dans ce contexte, la Fondation vise à réduire les émissions de carbone associées à ses activités à Genève d’ici 2030. Pour y parvenir, la Fondation Kofi Annan prend des mesures, en mettant particulièrement l’accent sur la mobilité, l’informatique durable et la gestion des déchets. Tous les employés participent à ces actions et adoptent des comportements qui contribuent à atteindre les objectifs climatiques de la Fondation.

Actions thématiques

Alimentation

La Fondation ne dispose pas de cafétéria, et la plupart des employés ne consomment pas de viande pendant les repas de midi. De plus, lorsqu’il y a des événements/réceptions, la viande n’est pas proposée. La plupart des employés apportent leur propre repas, ce qui réduit l’utilisation de plastique à usage unique et d’emballages à usage unique. Bénéficiant de l’eau potable sûre du robinet à Genève, la Fondation a cessé de fournir de l’eau minérale en bouteille en janvier 2022.

Biodiversité

La Fondation loue des locaux dans un immeuble géré par FIPOI. Dans l’espace limité et les restrictions liées aux conditions de location, la Fondation a des plantes en pot dans ses bureaux pour réduire les niveaux de dioxyde de carbone et ainsi aider à réduire la quantité de ce gaz à effet de serre dans l’atmosphère. Bien que l’impact des plantes d’intérieur sur les niveaux mondiaux de dioxyde de carbone puisse être faible, chaque petit geste compte en matière de lutte contre le changement climatique. La Fondation est également fière d’accueillir sur sa terrasse l’aire de nidification d’une famille de faucons crécerelles communs. Chaque printemps, les oiseaux reviennent, et plusieurs naissent sur notre terrasse !

Énergie

En tant que locataire, la Fondation a une influence limitée sur les décisions liées à l’énergie, mais le bâtiment sera bientôt connecté au réseau GeniLac, ce qui réduira les émissions liées à l’énergie. La Fondation rappelle continuellement à ses employés de pratiquer de bonnes habitudes quotidiennes telles que l’extinction des lumières, des ordinateurs et des imprimantes à la fin de chaque journée de travail, et a installé un minuteur pour l’imprimante/scanner partagé.

Gestion des déchets

Les déchets sont triés dans des bacs séparés pour les déchets ménagers, le papier et le carton, le verre, l’aluminium et le plastique. Des autocollants sont affichés pour rappeler aux employés de trier les déchets. La Fondation utilise des verres et des tasses en céramique pour le café et le thé. Elle fournit également des assiettes réutilisables et des couverts qui ne sont pas en plastique/papier pour une utilisation au bureau. De cette manière, les émissions liées aux déchets sont minimales.

Mobilité

À la Fondation Kofi Annan, les employés font preuve de comportements exemplaires en matière de trajet domicile-travail, la majorité optant pour les vélos et les transports en commun pour se rendre au travail. Les conducteurs de voitures électriques bénéficient de facilités de recharge dans le parking. De plus, la plupart du personnel travaille à domicile en moyenne 2 jours par semaine de travail, ce qui réduit efficacement les émissions liées à la mobilité. La Fondation poursuit activement des stratégies pour atténuer les émissions de l’aviation, bien que certains vols restent inévitables compte tenu de son mandat mondial. La politique de voyage exige que les employés voyagent en classe économique. Des discussions sont en cours sur la faisabilité de l’utilisation des trains pour les trajets intra-européens, comme de Genève à Bruxelles ou à Vienne. Ces initiatives durables permettent non seulement de réduire l’empreinte carbone de la Fondation, mais aussi de donner l’exemple pour des lieux de travail respectueux de l’environnement à Genève.

Numérique responsable

La Fondation Kofi Annan s’engage à conserver le matériel informatique au-delà de sa durée de vie habituelle, évitant ainsi les émissions de carbone inutiles en achetant du nouveau matériel lorsqu’il n’est pas nécessaire. Elle recycle ou cherche à donner une seconde vie au vieux matériel. Notamment, suite à la migration vers Microsoft 365, plusieurs ordinateurs portables obsolètes ont été donnés à des associations dans des pays à faible revenu.

Empreinte carbone et émissions par champ d'application

La méthodologie de mesure des émissions de gaz à effet de serre (GES) de 2050Aujourd’hui suit le Protocole des GES. Ce protocole fournit aux organisations des normes et des orientations pour mesurer et gérer les émissions responsables du réchauffement climatique. Il a été créé en 1998 dans le cadre d’un partenariat entre le World Resources Institute (WRI) et le Conseil mondial des entreprises pour le développement durable (World Business Council for Sustainable Development, WBCSD).

Selon le Protocole des GES, la répartition des émissions se fait par champs d’application :

Le champ d’application 1 (scope 1) représente les émissions directes liées à la consommation de combustibles fossiles.

Le champ d’application 2 (scope 2) représente les émissions indirectes liées à la production d’électricité, de vapeur, de chauffage et de refroidissement achetés et consommés par l’entreprise déclarante.

Le champ d’application 3 (scope 3) comprend toutes les autres émissions indirectes qui se produisent dans la chaîne de valeur d’une entreprise (c’est-à-dire les biens ou services achetés, les voyages d’affaires, les déplacements des employés).

L’empreinte carbone de 2050Aujourd’hui prend en compte les émissions déclarées générées par les activités de l’institution sur une année et est divisée par catégories :

Énergie et eau

Elle prend en compte la quantité d’électricité consommée, produite et achetée par l’institution. L’énergie consommée pour chauffer et/ou refroidir les bâtiments de l’institution et l’eau consommée sont également incluses.

Mobilité

Elle prend en compte les voyages d’affaires et les déplacements domicile-travail (sur la base d’une enquête).

Alimentation

L’impact CO2 de l’alimentation comprend la restauration de l’institution et la consommation individuelle (sur la base d’une enquête) pendant les heures de travail.

Biens achetés

Le périmètre des biens achetés est fixé à une liste de nouveaux équipements de bureau, de nouveaux équipements de mobilité (véhicules) et de matériaux de construction.

Déchets

Le périmètre de l’inventaire des déchets est fixé à la production de déchets provenant des installations et des opérations internes de l’institution.
Il convient de noter que les données collectées par les membres de 2050Today pour chaque empreinte carbone ne sont pas encore totalement standardisées et pourraient ne pas être entièrement complètes. La collecte des données est progressivement harmonisée et améliorée. Par conséquent, les comparaisons directes entre les tCO2 / employé parmi les institutions – que ce soit en général ou par secteur – ne sont pas encore possibles ni pertinentes. Afin de garantir la fiabilité, la précision et la mise à jour régulière de l’évaluation de l’empreinte carbone, 2050Aujourd’hui est conseillé par un comité scientifique international de l’empreinte carbone.

Empreinte carbone