2050Aujourd'hui - Objectifs Thématiques et Lignes Directrices
Biodiversité

Action climatique dans le domaine de la Biodiversité

Les processus d’évolution ont généré une palette riche et merveilleuse d’espèces et d’écosystèmes, chacun méritant d’être protégé pour lui-même, et dont l’existence et le bien-être des êtres humains dépendent en fin de compte. Parmi les services qu’ils rendent, les écosystèmes captent le CO2 et contribuent donc à l’atténuation du changement climatique. La végétation en général aide les populations à s’adapter aux nouvelles conditions climatiques en jouant le rôle de thermorégulateur dans et autour des villes. Les actions menées par les humains – principalement la conversion des terres, la surexploitation des ressources naturelles et le changement climatique – sont devenues insoutenables. En d’autres termes, les êtres humains sont aujourd’hui à l’origine d’une perte nette de la richesse des espèces et entravent la capacité de la nature à contribuer au bien-être de l’humanité.

 

Toutes les institutions peuvent contribuer à la protection de la biodiversité et à sa contribution au bien-être humain par le biais d’une approche à deux volets. Premièrement, chaque acteur peut gérer ses propriétés foncières de manière à favoriser les résultats positifs pour la nature. Des travaux récents ont permis d’identifier des mesures simples qui guident les institutions sur la manière de favoriser la biodiversité locale. En outre, la Suisse a l’une des empreintes environnementales les plus élevées au monde (4,3 hectares globaux par habitant en 2018), de sorte que chaque acteur doit également prendre en compte les effets indésirables sur la biodiversité des processus de consommation et de commerce. En effet, l’importation de produits transformés, de matières premières et de denrées alimentaires a des effets néfastes ailleurs, qui sont souvent invisibles. C’est pourquoi la deuxième approche consiste à identifier des mesures qui réduisent de manière significative ces impacts invisibles.

Objectifs Thématiques

La Charte 2050Aujourd’hui recommande aux institutions de prendre des mesures pour atteindre les objectifs suivants en matière de biodiversité lors de la définition de leur plan d’action.

1. Accroître la naturalité des installations

2. Évaluer et réduire les principales voies de consommation qui ont des impacts négatifs sur la biodiversité

Les objectifs en matière de biodiversité visent à la fois à promouvoir la biodiversité locale en contribuant à l’infrastructure verte du Grand Genève et à réduire les impacts négatifs sur la biodiversité ailleurs, tout en s’adaptant au changement climatique et en l’atténuant. Les thèmes abordés s’appuient sur les travaux récents menés à Genève pour intégrer des mesures favorables à la biodiversité dans la planification urbaine, sur le plan d’action Biodiversité du canton et sur la Charte du Grand Genève pour une transition écologique en 2050.

Lignes Directrices

Vous trouverez ci-dessous les 5 objectifs thématiques de la Charte 2050Aujourd’hui correspondant au secteur de la biodiversité et des suggestions d’actions correspondantes. Sur la base d’une évaluation initiale, chaque institution doit définir ses propres actions spécifiques pour élaborer et mettre en œuvre son plan d’action. Les actions sélectionnées permettront de définir un plan d’action individuel pour atteindre les objectifs fixés pour 2025, 2028 et 2030. Afin de réaliser l’évaluation de la situation initiale et de définir le plan d’action individuel, un tableau de mesure thématique sur la biodiversité est fourni comme outil.

Cliquez sur les puces pour un accès rapide

Accéder à l'Outil d'Évaluation et de Plan d'Action

Introduction

La biodiversité de la région genevoise se caractérise par une mosaïque de richesses naturelles qui méritent d’être protégées. Les écosystèmes variés, des rives du lac Léman aux montagnes environnantes, abritent un nombre impressionnant d’espèces animales et végétales (quelque 20 000 espèces animales et 1250 espèces végétales ont été recensées dans le canton), chacune contribuant à l’équilibre délicat de l’environnement local. Une surface suffisante, des habitats naturels de bonne qualité et de fortes interconnexions jouent un rôle crucial dans le maintien des cycles naturels et la préservation des services écosystémiques.

Le Quartier des Nations, avec sa dimension internationale et sa diversité culturelle, abrite également une riche biodiversité qui a besoin d’un espace adéquat pour s’épanouir. Les espaces verts, les parcs et les zones humides du quartier constituent des habitats pour une variété d’espèces végétales et animales, créant ainsi des écosystèmes de grande valeur au cœur de l’activité humaine, des espaces de calme et de paix pour les usagers ainsi qu’un lien entre le lac et la campagne environnante. Ces milieux sont donc essentiels non seulement pour la survie des espèces locales, mais aussi pour la qualité de vie des résidents et des visiteurs.

Les facteurs humains – principalement la conversion des terres, la surexploitation des ressources naturelles et le changement climatique – sont devenus insoutenables pour de nombreuses espèces et biotopes. En d’autres termes, les êtres humains entravent la capacité de la nature à contribuer à leur propre bien-être.

Toutes les institutions peuvent s’impliquer dans le maintien de la biodiversité et contribuer au bien-être humain en adoptant une double approche. Tout d’abord, chaque acteur peut gérer et entretenir son propre terrain de manière à favoriser le plus grand nombre possible d’habitats naturels. D’une part, des travaux de terrain généralement légers et peu coûteux permettent d’accroître la diversité des milieux. D’autre part, l’adaptation de l’entretien périodique permet aux institutions de promouvoir la biodiversité locale. Les informations et les instructions sont facilement accessibles.

La contribution de chaque institution est primordiale car chaque mètre carré compte. En adoptant une approche proactive, chaque partie prenante peut transformer son terrain en un havre précieux pour la faune et la flore locales. Chaque mètre carré de terrain peut être aménagé de manière à favoriser la biodiversité, que ce soit en plantant des espèces indigènes, en créant des habitats naturels et des zones d’obscurité pendant la nuit, ou en adoptant une méthode d’entretien des espaces verts qui encourage la biodiversité. Chaque action, aussi petite soit-elle, peut avoir un impact positif significatif sur la diversité biologique, le climat local, le bien-être humain et soutenir l’exemplarité de Genève en matière de protection de la biodiversité. Chaque mètre carré, en s’intégrant aux initiatives environnantes, peut devenir un maillon essentiel de la chaîne de protection de la biodiversité, démontrant que même dans des espaces limités, des changements positifs peuvent être réalisés pour le bénéfice collectif de la nature et de la société.

En outre, chaque acteur doit également prendre en considération les impacts indésirables qu’il a sur la biodiversité à travers ses processus de consommation et de commerce. En effet, l’importation de produits transformés, de matières premières et de denrées alimentaires a des effets néfastes ailleurs, loin des yeux et de l’esprit. La deuxième approche consiste donc à identifier les mesures qui permettent de réduire significativement ces impacts invisibles.

Objectifs de gestion

Objectif 1 - Mettre en place des mesures de gestion pour assurer la mise en œuvre du plan d'action

1.1 Gouvernance

Une gouvernance efficace garantit que les stratégies de gestion de la biodiversité sont effectivement mises en œuvre et continuellement améliorées. La gouvernance fournit une approche structurée de la planification stratégique de la gestion de la conservation de la biodiversité. Elle implique la fixation d’objectifs clairs, la définition des rôles et des responsabilités et la description des étapes nécessaires pour atteindre les objectifs en matière de biodiversité. La gouvernance sera adaptée aux besoins et aux possibilités de chaque institution participante.

Actions

  • Mettre en place un groupe de pilotage ou une structure de gouvernance
  • Définir un calendrier de révision pour mettre à jour les politiques de biodiversité au fil du temps
  • Élaborer un plan d’action pour préserver et améliorer la biodiversité sur la parcelle

1.2 Désigner un responsable de la biodiversité au sein de l'établissement

La désignation d’un membre du personnel comme point focal pour la biodiversité au sein de l’institution permet de coordonner efficacement les efforts de préservation et de promotion de la biodiversité au sein de l’institution et avec le monde extérieur, en particulier les services publics concernés. Selon l’institution, ce rôle peut être associé à celui d’un chargé de mission climat ou développement durable.

 

Avantages

  • Personnalisation des engagements au sein de l’institution et mise en avant du responsable
  • Meilleure coordination des efforts liés à la biodiversité au sein de l’institution
  • Sensibilisation et engagement du personnel
  • Intégration plus efficace des pratiques respectueuses de la biodiversité dans les activités quotidiennes de l’institution
  • Possibilité d’établir des partenariats avec d’autres thèmes et/ou institutions ou experts
  • Suivi plus précis des progrès et de l’impact des initiatives en matière de biodiversité

Actions

  • Sélection de l’agent : Identifier un membre du personnel motivé et volontaire pour servir de personne de contact pour la biodiversité, sur la base du cahier des charges commun. Cette personne de contact doit démontrer un intérêt pour la biodiversité et avoir une compréhension de base des questions environnementales. Elle peut également représenter ce que l’on attend des futures personnes de contact d’autres institutions
  • Responsabilités de l’agent : Définir les responsabilités du responsable, par exemple la sensibilisation au sein de l’institution, la coordination des initiatives, la liaison avec les experts externes et le suivi des actions
  • Établir un cahier des charges normalisé

Objectif 2 - Suivi de la durabilité dans le temps

Il est important de procéder à une évaluation de l’état de la biodiversité des propriétés ou des terrains de l’institution et d’examiner comment ils s’intègrent dans les écosystèmes environnants et comment ils évoluent dans le temps.

 

Avantages

Comprendre l’état de la biodiversité sur le terrain
Identifier le potentiel de la parcelle et les possibilités d’amélioration

Actions

  • Commander une analyse de l’état initial : évaluer l’état de la biodiversité sur la parcelle, y compris la biodiversité nocturne. Cette évaluation peut également être réalisée en interne si les compétences sont disponibles
  • Étude de contexte : Évaluer comment la parcelle peut s’intégrer ou compléter les projets environnants et comment elle peut contribuer à la connectivité écologique
  • Suivi de la mise en œuvre et du développement de la biodiversité
  • Mesurer régulièrement l’avancement des actions définies et adapter le plan d’action si nécessaire

Objectif 3 - Promouvoir le changement et impliquer toutes les parties prenantes

La pleine participation du personnel et des partenaires est essentielle pour promouvoir un avenir durable et respectueux de l’environnement. Prendre des mesures cruciales, aussi petites soient-elles, contribue à cette vision en encourageant un comportement responsable, un engagement à long terme et une évolution positive de l’environnement. Il est essentiel de responsabiliser et d’éduquer les individus quant à leur rôle dans la biodiversité locale, en commençant par fournir des informations et mettre en œuvre des initiatives de sensibilisation.

 

Avantages

  • Permet de guider le personnel sur les actions à mener et de définir les points importants à prendre en compte en matière de biodiversité
  • Permet de créer une dynamique de changement de comportement au sein de l’institution
  • Favorise l’engagement à long terme du personnel

Actions

  • Informer les utilisateurs des bâtiments : informer les occupants des bâtiments de l’impact environnemental de leur consommation sur la biodiversité et les sensibiliser
  • Présenter les bonnes pratiques en matière de biodiversité et les « éco-gestes » aux employés (par exemple, lors d’un événement ou d’une campagne)
  • Afficher les bonnes pratiques en matière de biodiversité sur des posters et/ou des autocollants dans le bâtiment
  • Publier un rapport annuel sur les réalisations en matière de biodiversité
  • Informer les utilisateurs de l’importance de la biodiversité dans ces zones de loisirs, notamment par le biais de panneaux ou de visites sur le site (si les zones s’y prêtent)

Objectifs thématiques

Objectif 4 - Accroître la naturalité des habitats

4.1 Renforcer la naturalité des habitats sur la parcelle pour favoriser la biodiversité

Les actions visent à créer des zones de refuge, des zones d’alimentation et des zones de reproduction pour les espèces locales, tout en contribuant à la restauration des écosystèmes.

Avantages

  • Création de zones de refuge, d’alimentation et de reproduction pour les espèces locales
  • Contribution à la restauration des écosystèmes
  • Amélioration des services écosystémiques pour les utilisateurs du site

Actions

  • Gestion différenciée : adopter des pratiques de gestion et d’entretien des espaces verts qui minimisent l’impact sur la biodiversité, telles que la réduction de l’utilisation de pesticides et d’herbicides et la diminution de la fréquence des tontes. Fiche pratique
  • Création d’une prairie fleurie : créer une prairie fleurie avec des plantes indigènes sur le site pour favoriser les insectes. Fiche pratique
  • Création d’une pelouse fleurie : création d’une pelouse fleurie ou transformation d’une pelouse conventionnelle en pelouse fleurie au profit des insectes. Fiche pratique
  • Haies indigènes : planter une haie indigène sur le site ou transformer une haie exotique en haie indigène. Fiche pratique
  • Toiture verte : transformer une toiture plate classique en toiture verte. Fiche pratique
  • Plantation d’arbres : créer des habitats en plantant des arbres. Fiche pratique
  • Biotope aquatique : créer un étang sur son terrain. Fiche pratique
  • Autres mesures : tiges et souches, aménagements au pied des arbres, tas de bois, murs en pierre, etc. Fiches pratiques

4.2 Faciliter le déplacement des espèces animales à l'intérieur et entre les sites

Créer des corridors et des passages pour permettre aux espèces animales de se déplacer librement à l’intérieur de la parcelle et vers l’extérieur.

 

Avantages

  • Amélioration de la connectivité écologique entre les habitats
  • Facilite le déplacement des espèces animales
  • Favorise la diversité génétique et la résilience des populations

Action

  • Passages à faune : créer des passages pour faciliter le déplacement des petits animaux sur le site. Fiche pratique

4.3 Réduire les zones peu ou pas éclairées pour favoriser la biodiversité nocturne

Extension des zones sombres ou non éclairées sur les propriétés locales afin de créer des habitats propices à la biodiversité nocturne.

Avantages

  • Favorise la faune nocturne, y compris des espèces telles que les chauves-souris, les papillons de nuit et les hiboux
  • Réduit la pollution lumineuse globale et les coûts énergétiques

Action

  • Réduire l’éclairage excessif, en éteignant les sources de lumière inutiles et en adaptant l’éclairage inadapté. Fiche pratique

4.4 Créer des espaces de détente pour les utilisateurs, en utilisant la biodiversité pour améliorer le bien-être général

Intégrer la biodiversité dans les zones de loisirs et de détente afin d’améliorer le bien-être humain tout en favorisant la flore et la faune locales.

 

Avantages

  • Offre au personnel/aux utilisateurs des espaces de détente attrayants et bénéfiques avec une biodiversité mise en valeur
  • Encourage la biodiversité indigène et offre des possibilités d’observation de la faune et de la flore
  • Sensibilisation aux questions de biodiversité

Actions

  • Décapage de surface : réduire les surfaces de béton ou de goudron et les remplacer par des surfaces naturelles.
  • Création d’un potager urbain : intégrer un potager participatif et écologique sur le site. Fiche pratique
  • Installation de nichoirs : installer des nichoirs pour les oiseaux et/ou les chauves-souris. Fiches pratiques

Objectif 5 - Évaluer et réduire les principaux canaux de consommation ayant un impact négatif sur la biodiversité

L’objectif est d’identifier, d’atténuer et de prévenir les effets négatifs de la consommation de produits et de services, et éventuellement des investissements, sur les écosystèmes afin de préserver et de promouvoir la diversité biologique. Ce processus vise à trouver un équilibre entre les besoins de l’institution ainsi que la santé et la résilience des écosystèmes de la planète.

Certaines actions ci-dessous ont un impact significatif sur la biodiversité, mais sont également directement liées à d’autres groupes de travail thématiques tels que l’alimentation, la gestion des déchets et le numérique responsable. Il est conseillé d’aborder ces actions avec les autres groupes de travail respectifs. Veuillez vous référer à l’annexe thématique correspondante pour plus d’informations et pour la mise en œuvre.

5.1 Identifier les domaines de consommation qui ont un impact majeur sur la biodiversité mondiale

Avantages

  • Assurer la mise en œuvre effective des conventions internationales sur la biodiversité et s’en faire le défenseur
  • L’identification des principaux domaines de consommation permet de prendre des décisions éclairées afin de minimiser les effets négatifs sur la biodiversité
  • Plus grande transparence sur les conséquences des politiques d’achat

Actions

  • Évaluer l’impact des fournisseurs à l’aide d’une liste de produits à fort impact. Les produits qui utilisent des ressources figurant sur cette liste devraient faire l’objet d’une réduction spécifique et d’un approvisionnement durable. Liste de l’initiative SBT
  • • Utiliser des labels pour définir l’impact d’un produit sur la biodiversité. Vue d’ensemble des labels
  • Mettre en œuvre des stratégies de réutilisation/recyclage pour tous les produits achetés (gestion des déchets)

5.2 Inclure des objectifs de biodiversité dans les décisions d'investissement et les critères des fonds de pension

Avantages

  • Encourager l’optimisation des ressources, ce qui conduit à des opérations plus durables ayant moins d’impact sur la biodiversité.
  • Impliquer les employés dans la préservation de la biodiversité et influencer leurs habitudes de consommation dans le sens d’une plus grande durabilité.

Actions

Encourager les activités de team building dans la campagne locale avec une partie éducative sur la nature.
Faire appel à un traiteur sur place pour l’évaluation de la biodiversité des produits (alimentation)
Privilégier les repas à base de plantes pour les événements (alimentation)
Soutenir la communication sans papier en interne et en externe
Réduire autant que possible les plastiques à usage unique (gestion des déchets)
Introduire du matériel de bureau partagé
Faciliter l’accès aux services de réparation afin d’augmenter la durée de vie des produits et de réduire l’achat de nouveaux matériaux
Mettre en œuvre des exigences de durée de vie minimale pour le matériel informatique (numérique durable)

Ressources

Outil d'Évaluation et de Plan d'Action

L’outil d’Évaluation et de Plan d’Action propose des actions correspondant aux cinq objectifs sectoriels de la Charte en matière de biodiversité, comme référence pour la définition d’un plan d’action. Sur la base d’une évaluation initiale, chaque institution devrait adopter ses propres actions et élaborer et mettre en œuvre son propre plan d’action afin d’atteindre ses propres objectifs d’ici 2025, 2028 et 2030.

Les objectifs et actions proposés sont des exemples non exhaustifs et sont énumérés en fonction de la priorité de l’indicateur d’impact et des objectifs suggérés :

Niveau 1 : Priorité maximale

Niveau 2 : Très important

Niveau 3 : Recommandé

 

Outil d’Évaluation et de Plan d’Action matière de Biodiversité

2050Today Charter © 2023 by 2050Today is licensed under CC BY-NC-SA 4.0

Ce site Web utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site Web.