2050Aujourd'hui - Action climatique

Numérique responsable

Action climatique dans le domaine du numérique responsable

Smartphones, ordinateurs, tablettes, télévisions et autres objets connectés donnent un sentiment de connexion immatérielle, alors qu’ils sont tous des objets bien réels. De leur fabrication à leur fin de vie, ils ont un impact sur l’environnement, y compris pendant leur utilisation. Antennes-relais, satellites, serveurs et centres de données sont nécessaires pour transporter, traiter et stocker toutes nos données. Le secteur numérique mobilise beaucoup de ressources, représentant 2 à 4 % des émissions totales de gaz à effet de serre dans le monde, une proportion croissante qui correspond à celle du transport aérien. Il consomme environ 10% de l’électricité en Europe, et en Suisse près de 8% de l’électricité est utilisée par les infrastructures liées à l’internet. A titre de comparaison, les chemins de fer consomment un peu plus de 5% en Suisse et l’éclairage public moins de 1%. L’espace utilisé par 93 centres de données basés en Suisse équivaut à près de 154’000 m2 , soit environ 24 terrains de football. Ils consomment à eux seuls 3,6 % de l’électricité du pays. Une simple recherche sur le web correspond à l’émission d’environ 7 grammes de CO2 , et l’envoi d’un e-mail en génère un peu moins de 20 grammes. En moyenne, une institution émet plus de 130 kg de CO2 par employé chaque année, rien que pour l’activité de courrier électronique.

L’impact de la technologie numérique est donc une source croissante de préoccupation environnementale, car les centres de données et les serveurs informatiques se développent pour soutenir diverses activités en ligne. Les sociétés deviennent de plus en plus numériques, avec des services et des contenus en ligne disponibles et consommés en permanence. Pour minimiser cet impact environnemental, il est nécessaire de changer les pratiques et les habitudes et de mettre en œuvre une approche numérique responsable qui permette de bénéficier du potentiel d’amélioration des TIC tout en réduisant leurs conséquences néfastes.

Si les technologies numériques ont une empreinte carbone certaine, elles peuvent aussi être un levier pour réduire celle d’autres secteurs. Créer une solution numérique à un problème donné pour en réduire l’empreinte, c’est ce qu’on appelle l’IT for Green. Cette solution numérique pour la durabilité doit être défendue tout en la développant de manière à réduire son impact sur l’environnement.

Objectifs pour le Numérique responsable

La charte 2050Aujourd’hui recommande aux institutions de prendre des mesures pour atteindre les objectifs suivants en matière de numérique responsable lors de la définition de leur plan d’action.

1. Rationaliser l’équipement informatique

2. Réduire l’impact environnemental des technologies de l’information

3. Optimiser la consommation d’énergie des technologies de l’information

Ce site Web utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site Web.